Un dernier moment pour la charcuterie Camus,


Vente du matériel et de tout ce qui restait dans la maison...


il y en a pour tout les goûts, du matériel pro, aux set de couvert, déco ...


A partir de vendredi et tout le Weekend, premier arrivé premier servi!




À vous tous, clients, amis, passants de notre charcuterie.

 

 

Nous ne sommes plus en mesure de vivre de notre commerce.

 

 

 

 

Nous avons essayé.… mais nos commerces n’attirent plus assez de clientèle.

 

 

 

Pour que survivent les petits commerces comme les nôtres il faudra qu’ils soient subventionnés soit par le Ministère de la Culture, car leur impact culturel est indéniable, soit par la sécurité sociale, pour le lien social qui maintient en meilleure santé morale !

 

 

 

Notre monde n’en est pas là… Nous faisons partie des « Dinosaures » !
 

 

 

 

 

Nous avons (heureusement !) vécu de merveilleux moments et éprouvé de la satisfaction et de la fierté à vous côtoyer à Mandres et à demeurer fidèles à notre conception et notre ambition de qualité, de pédagogie parfois (C’est quoi cette sauce ? Quelle recette irait bien avec ça ? Ça vient d’où ? Une petite astuce ? Etc.), de gastronomie, et de convivialité… Presque le « café du commerce ».

 

 

 

 

Nous regretterons tout cela et nous regrettons de devoir tourner la page aussi brutalement mais nous n’avons pas d’autre alternative et plus le choix.

 

 

 

Le 1er janvier, la « Charcuterie Camus » (et son « Croque-minute ») aura définitivement fermé ses portes… 
 

 

 

 

Pierre - Yvette

 

 

Vous vous en doutez, si l’annonce est aussi brutale après 33 années d’existence, c’est qu’aucune autre possibilité ne s’offre à Pierre et Yvette.
Alors, bien sûr, cela ne se fait pas sereinement, sans heurts, dépenses et déboires.

 

 

C’est pourquoi j’ouvre une cagnotte leetchi : 

 

 

 

 

 

 

 


Tant pour vous que pour eux, je souhaite que cette tranche de vie que vous avez vécue avec mes parents ne soit pas un mauvais souvenir, mais qu’au contraire il ne reste que les sentiments positifs et forts de ces moments que vous avez partagés au fil de toutes ces années.

 

 

 

Je me suis dit simplement que si chaque personne à qui mes parents ont donné un sourire lors d’un repas, chaque personne qui a fêté chaleureusement autour d’un de leurs plats, Noël, un baptême, un anniversaire, un mariage, une naissance, la fête des Lumières, Halloween, Pâques et tant d’autres événements… pouvait participer à la clôture de cette histoire, à hauteur de ses moyens, la fin serait plus belle. 

 

 

 

Yannick Camus